Varachaux FR

Produit en Ile de France

L’entreprise Varachaux est fière d’annoncer son appartenance récente à la marque « Produit en Ile de France ».  Cette marque réunit et défend les produits des producteurs et entreprises agricoles et alimentaires de toute la région francilienne. Par cette démarche, Varachaux renforce son implication dans l’économie locale et de proximité et sa volonté de s’inscrire dans une tendance locavore plébiscitée par les consommateurs.

Information COVID-19

Chers clients, chers partenaires

Suite aux évolutions récentes et aux informations officielles des Autorités sanitaires et gouvernementales concernant l’épidémie de Coronavirus COVID-19, nous maintenons notre veille renforcée afin de suivre en permanence les évolutions de la situation et adapter les dispositions déjà prises pour assurer nos activités commerciales.

Grâce à son Plan de Continuité de l’Activité (PCA,) Varachaux peut vous assurer que son activité est maintenue tout en protégeant ses salariés, prestataires et clients.

Nous sommes prêts pour appliquer les mesures permettant de limiter la contagion en maintenant un niveau d’activité compatible avec les exigences de nos clients en de telles circonstances. Une partie de notre personnel en télétravail contribue au bon fonctionnement général.

Nous sommes à votre écoute et nous sommes là pour vous aider.

Bon courage à tous !

Interview de Yann, Apprenti Maintenance

Ce mois-ci nous avons choisi de donner la parole à Yann, Apprenti Maintenance

En quoi consiste ta formation d’apprenti ?

Je suis actuellement en Master 1 – Responsable de Production et Projets Industriels. Cette formation permet de renforcer les connaissances techniques et d’y associer des compétences de management et de gestion d’entreprises.

A l’issue de ce M1 il m’est possible de continuer le master en M2 pour devenir responsable de production ou de maintenance, ou bien d’intégrer directement une entreprise.

Pourquoi ce mode d’apprentissage ?

J’aime le fait de pouvoir alterner entre formation théorique et mise en application pratique dans l’usine. En effet, actuellement j’alterne entre un mois en formation et un mois en entreprise. Je trouve que c’est une bonne façon de découvrir concrètement le métier auquel je suis formé. Je suis très reconnaissant envers Varachaux qui a accepté que je continue mes études en alternance alors que j’étais embauché en CDI, chose qui n’est pas forcément bien acceptée dans toutes les entreprises.

Quel est ton rôle chez Varachaux ?

Je suis apprenti dans le service maintenance. Ma mission au sein de Varachaux consiste à améliorer les performances du service.  J’ai débuté par un gros travail de rangement et d’identification des pièces détachées et la création d’un espace bureau séparé dans le local réservé à la maintenance. Un de mes projets consiste aussi à mettre en place une GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) afin de permettre une meilleure traçabilité des pièces détachées, et des performances des équipements.

Comment se passe la cohabitation au sein du service maintenance ?

Nous sommes une petite équipe, mais relativement importante en proportion du nombre total d’employés dans l’entreprise. Il y a également deux autres jeunes apprentis avec moi. C’est assez intéressant, du fait de mon expérience dans l’entreprise je peux leur expliquer certaines notions qu’ils ne connaissent pas, et nous pouvons également échanger sur des idées. L’ambiance est très conviviale.

Comment vis-tu l’alternance au quotidien ?

Etant donné que le planning d’alternance est assez atypique, j’éprouve quelques fois des difficultés à me consacrer pleinement à un projet. En effet, il n’est pas évident de débuter un nouveau projet quand on sait qu’on va partir en formation le mois suivant.  Cependant, c’est un rythme à prendre, et au bout de plusieurs mois on commence à s’y habituer.

Qu’est ce qui te plait chez Varachaux ?

J’apprécie le fait que ça soit une petite structure, ceci permet d’avoir une vision d’ensemble de tous les équipements et on peut « toucher à tout ». Comme c’est une usine agroalimentaire il y a une grande variété de matériel (four, tunnel de surgélation…), des contraintes particulières liées à la sécurité sanitaire et une multitude de taches qui sont possibles. 

Une phrase pour conclure ?

Varachaux est une entreprise dynamique qui encourage la formation des jeunes en employant régulièrement stagiaires et apprentis.

Interview d’Aïda, Responsable de ligne de production

Ce mois-ci nous avons choisi de donner la parole à Aïda, Responsable de ligne de production

Peux-tu nous décrire ton métier ?

Diplômée d’un Master en Agroalimentaire, je suis responsable de ligne de production chez Varachaux depuis bientôt 1 an. Ma mission principale est la gestion de la ligne : manager l’équipe, superviser la production, définir les matières entrantes selon les cahiers des charges client, assurer le respect de la qualité, de l’hygiène et de la sécurité. Je travaille également en étroite collaboration avec les différents services de l’entreprise (achats, R&D, maintenance, qualité) et j’anime régulièrement des réunions de suivi de la production.

Qu’est-ce qui te plait dans ton métier ?

J’ai la chance d’avoir un métier où les journées ne se ressemblent jamais. J’apprends quotidiennement de nouvelles choses sur mon métier, notamment sur la manière de manager une équipe : comment être à l’écoute, faire respecter les consignes, former le personnel et le motiver… Cet apprentissage quotidien et cette diversité de taches me plaisent beaucoup.

Es-tu confrontée à certaines difficultés dans ton travail ?

Ma principale difficulté était de trouver ma place dans un service de production composé uniquement d’hommes. Prendre ma place en tant que femme responsable de ligne face à des hommes ayant des années d’expérience n’a pas été facile. Cependant, en faisant part à l’équipe de mes objectifs de travail et de mes valeurs, j’ai réussi à m’intégrer parmi eux en tant que responsable. C’est grâce à la communication que j’ai su faire ma place, pour moi c’est la clé de tout manager.

Qu’est ce qui a changé depuis ton arrivée dans l’entreprise ?

J’ai su sensibiliser le personnel de mon équipe à la productivité et à la qualité du produit fini. Ceci leur a permis de mieux comprendre l’intérêt de leur poste et d’améliorer leur intérêt pour leur travail. J’ai également mis en place des réunions communes avec les services qualité et maintenance afin de travailler sur l’amélioration continue de l’entreprise. Actuellement je travaille sur une dématérialisation du système de suivi de la production.

Comment est l’ambiance de travail chez Varachaux ?

Chez Varachaux, on est une famille. L’envie de faire des produits de qualité et de satisfaire nos clients nous unit !

Pour terminer sur une note légère, ils sont bons les produits Varachaux ?

Notre gamme est très large, nous travaillons sans cesse sur le développement de nouvelles références. Mon produit favori est une boulette végétale à base de tomates et de mozzarella, c’est délicieux, et en salade c’est un régal ! 

Les graines ont la cote !

Ces dernières années, les graines ne cessent d’envahir nos rayons de supermarché, s’agit-il d’un effet de mode ou d’un réel changement dans l’alimentation des consommateurs ?

D’après de nombreuses études, les consommateurs sont de plus en plus friands de graines, mais aussi de légumes et légumineuses en tout genre. Au premier abord il s’agit là d’un gros effet marketing suivant la tendance « Healthy Food », inscrite dans le paysage alimentaire depuis quelques années. Celle-ci encourage les consommateurs à favoriser les magasins bio, les épiceries en vrac, la consommation d’aliments aux sonorités exotiques (graine de chia, matcha, baie de Goji, etc). Ces graines diverses se vantent toutes d’avoir un bienfait pour la santé, le consommateur se donne ainsi bonne conscience. Cependant, pour de nombreux nutritionnistes tout cela reste obsolète : ces ingrédients « miraculeux » sont ingérés en trop petites quantités pour pouvoir avoir un effet notable sur l’organisme humain.

Au-delà de cet aspect « commercial », consommées en quantités suffisantes, les graines s’avèrent avoir de réelles vertus sur notre santé. Les graines de chia, par exemple, auraient des effets à la fois sur l’absorption du glucose/cholestérol et également sur l’ostéoporose, le transit, et la limitation des maladies cardiovasculaires. Tous ces bienfaits n’étant pas forcément connus du grand public, le Ministère de la Santé a décidé d’actualiser son PNNS (Programme National Nutrition Santé) en y incluant ces aliments. Le PNNS 4, sorti en début d’année, intègre maintenant les fruits à coque (noisettes, noix, etc.) et les légumes secs (haricots, pois, etc.) dans ses recommandations. Sont ainsi recommandés de manger une poignée de fruits à coque par jour, et des légumes secs au moins deux fois par semaine.

Le service R&D de Varachaux travaille sur de nombreux développements à base de graines, celles-ci apportant à la fois du goût, de la texture, et des qualités nutritionnelles aux produits. Quelques exemples : nos Falafels à base de pois chiche, nos boulettes végétales au quinoa, ou encore notre galette végétale aux graines de nigelle.

La viande à l’honneur

Aujourd’hui les innovations carnées sont en pleine émergence. L’interprofession des viandes et du bétail Interbev a même souhaité créer un prix « Innovations viandes » pour récompenser les innovations carnées présentées au concours Ecotrophelia France 2019.

Pour Interbev, c’est la preuve que cette filière cherche à se réinventer et à s’adapter aux demandes du consommateur. Le secteur de la viande n’est plus à voir comme archaïque mais plutôt comme étant en pleine modernisation

Varachaux fait partie de cette mouvance, en effet, une part importante de son métier est consacrée à l’innovation. L’entreprise possède un pôle R&D constitué d’un cuisinier et d’ingénieurs, permettant d’élaborer des produits sur mesure. Varachaux propose ainsi une gamme de produits carnés variés à la fois sur la forme (égrainés, boulettes, timbres, co-extrusion) et sur la composition : développement de gammes BIO, sélection des matières premières (races à viande, produits clean label, ingrédients sans OGM, etc).  Varachaux innove également dans la promotion de ses produits, en proposant un « coffret dégustation » à ses clients, qui regroupe plusieurs de ses innovations.

Aujourd’hui le marché traiteur frais se porte très bien, avec une augmentation de 15%* en 3 ans. C’est une opportunité de plus pour la filière viande de poursuivre ses innovations, en répondant aux attentes clients assez variées dans le domaine : développement de nouveaux plats chauds, pizzas, burgers, etc.

*D’après les Entreprises du traiteur frais (ETF)

Interview de Romain, technicien culinaire R&D

Ce mois-ci nous avons choisi de donner la parole à Romain, notre technicien culinaire RD.

Romain, peux-tu présenter ton parcours professionnel ?

Tout au long de ma formation et de mes différentes expériences, mon projet professionnel a été en constante évolution.

J’ai d’abord souhaité rentrer dans une « belle maison », un restaurant gastronomique pour y apprendre les bases et la rigueur du métier. Désirant ensuite approfondir mes connaissances et renforcer mes compétences managériales, j’ai exercé un poste à responsabilités en tant que gérant adjoint d’un restaurant d’entreprise.

L’industrie représente un nouveau monde pour moi qui suis issu de la restauration. Le rythme de travail et les enjeux sont très différents. C’est un nouveau challenge personnel.

J’ai choisi d’intégrer la société Varachaux car c’est une entreprise qui évolue constamment et qui place l’innovation au cœur de sa stratégie.

Quelles sont les missions du technicien culinaire R&D dans l’entreprise Varachaux ? Et qu’est ce qui te motive au quotidien ?

Ma principale mission est de créer de nouvelles recettes et avec l’ensemble de l’équipe R&D de développer des concepts innovants. Chaque projet nécessite la définition d’un cahier des charges avec le client, l’anticipation des contraintes techniques mais aussi le ciblage et la sélection des matières premières les plus adaptées. L’intérêt est de créer un produit, en y apportant mon expertise culinaire, et en prenant en compte dès sa conception l’industrialisation potentielle sur le matériel en production.

La réalisation de ces tâches permet et nécessite des échanges directs avec les clients, les fournisseurs, les équipes Production et Qualité.

Je peux développer, créer et partager. Aucun jour ne ressemble à un autre. Je dispose d’une grande autonomie et ma plus grande satisfaction est de voir les produits commercialisés.

Retour sur le salon du snacking

salon-du-bio-2019

Du bio, du végétal et de nombreuses innovations aux Salons Sandwich & Snack / Parizza / Japan Food 2019

Nous avons visité les salons Sandwich & Snack, Parizza et Japan Food 2019 afin de suivre l’évolution du secteur, découvrir de nouveaux concepts et les dernières tendances du marché.

salon-bio-vegetal

La consommation de produits BIO tendance auprès des Français

7 français sur 10 déclarent consommer des produits bio régulièrement. Le snacking y répond largement. 44 stands proposaient au moins 1 produit bio et un « Green Tour » permettait de focaliser le visiteur sur cette thématique.

Des produits de snack végétariens

Que ce soit pour des raisons de santé, ou par pur plaisir, les français privilégient à 41% une offre de snacking végétal. Avec sa gamme végétarienne en constante évolution, la société Varachaux est particulièrement active et innovante dans ce domaine. Notre cuisinier a le souhait de proposer des produits savoureux et sains et travaille des matières premières rigoureusement sélectionnées.

Le snacking, par la diversité de son offre et sa capacité d’adaptation, s’impose aujourd’hui comme l’un des secteurs les plus innovants. Souvent apparenté à des produits peu diététiques, le snacking a évolué pour devenir aujourd’hui un marché de produits de bonne qualité et sains.

En 2019 le snacking fera preuve d’une montée en gamme et d’une offre largement diversifiée avec des produits savoureux, Bio, végétariens, sans gluten, healthy, mais aussi une revisite des mets traditionnels.

CFIA 2019 : un rendez-vous réussi

CFIA 2019
CFIA 2019

Aline, Sabine, Romain, Viny et Gilles remercient celles et ceux qui se sont arrêté(e)s sur notre stand, dans le Hall des PAI.

Pour Varachaux, ce salon est l’occasion de créer de nouveaux contacts, d’entreprendre de nouveaux projets et de pérenniser les liens entre l’entreprise et nos collaborateurs.

Les échanges avec nos clients, prospects et fournisseurs ont mis en évidence un réel attrait pour les produits végétariens, mais aussi le besoin d’innover dans le domaine des PAI à base de viande et l’intérêt pour les ingrédients d’origine France.

Depuis sa création en 1997, le CFIA ne cesse de prendre de l’ampleur. Ce salon représente aujourd’hui 1600 exposants, 150 de plus que l’année dernière, et reste un évènement incontournable des acteurs de l’agroalimentaire. Varachaux y participe depuis 4 ans.

Varachaux lance son nouveau site internet !

Le site Varachaux fait peau neuve avec un nouveau site internet : une toute nouvelle interface pour une expérience améliorée !

Entièrement modernisé, notre site a subi plusieurs optimisations : une nouvelle rubrique présente l’histoire et les particularités de cette PME familiale, une deuxième expose nos innovations comme la coextrusion et les nouvelles formes réalisables grâce à notre investissement dans une machine spécialisée.

Donnant une visibilité améliorée à nos produits, l’iconographie repose sur des photos de nos boulettes, médaillons et égrainés en sortie de nos lignes de production.

Enfin, la page contact vous permettra d’identifier l’interlocuteur adapté pour répondre à vos questions.